Divrei Torah

Pirkei Avot Chapitre III


A partir du chabbat qui suit pessa'h et jusqu'au chabbat qui précède Shavouot,
on lit un des six chapitres du Traité Avot (ou Maximes des Pères).
Ceux-ci sont composés de Michnayot nous préparant spirituellement à recevoir la Torah à Shavouot.
Ainsi,il est important d'en comprendre la signification.
Voici une traduction des 24 Michnayot du chapitre 3 de cette semaine.






La Pensée du Rav Chiche                                   h"b
Parachot: A'harei-Mot, Kédochim

Chers Coreligionnaires
,                                                                                                               

Nous nous trouvons dans le mois de "IYAR" dont les initiales forment la phrase:
"Je suis l'Eternel qui te guérit" (ANI ACHEM ROFEKHA).
Puissions nous mériter de constater que tel sera le cas pour tous nos frères et soeurs qui en auraient besoin.

Quelques points intéressants sur la fête de Pessa'h

(et en bonus la sortie d'Egypte comme si vous y étiez, à voir absolument!!)


Connaissez-vous les coutûmes de Djerba et de Tunis relatives à cette fête ?
Quel sens donnent nos sages à la dénomination "Pessa'h, fête des Matsot" ?
Qu'est-ce que le jeune des premiers nés ? Comment s'en dispenser ?

Les réponses en lisant la suite !!!

Dis, pourquoi est ce qu'on ne peut pas se couper les cheveux pendant le Omer ?

Cette question, vous-vous l'êtes ou on vous l'a peut être déjà posée.

Peut être alors connaissez-vous déjà la réponse ? Si tel est le cas, rien ne vous empêche de lire ce qui va suivre.

Pour les autres, c'est impératif !

Pour compter le Omer : iconcompte du Omer 2010 (1.99 MB)

La Pensée du Rav Chiche

Chabbat Hagadol, Parachat Tsav


Cher Coreligionnaires,


Le Chabbat que nous nous apprêtons à vivre, avec l'aide de D-ieu, s'appelle Chabbat Hagadol, le Grand Chabbat.

Il est ainsi nommé car le Chabbat qui précède notre sortie d'Égypte a été le témoin d'un Grand miracle. En effet les aînés égyptiens, apprenant qu'ils allaient être frappés par la 10ième plaie, demandèrent à leurs pères de libérer le peuple Juif avant que ne s'abatte sur eux ce dernier fléau. Leurs aînés ayant refusé, ils entrèrent en guerre mutuellement. C'est ainsi que nos ennemis se neutralisèrent sans que nous n'intervenions. Il en sera ainsi lors de notre libération prochaine qui verra tout le peuple Juif installé sur sa Terre.